Close
La quantité de mémoire idéale

La quantité de mémoire idéale

Un récent article dans le site spécialisé Distrowatch, ce site web pour les systèmes autres que Windows et Mac, a en lien direct avec ce que vise le site technoequitable.com. En effet, la principale mission de ce dernier étant de présenter des solutions permettant de donner accès à ceux ayant moins de moyens financiers plus limités à un système informatique et des logiciels gratuits. Entre autres, de rendre disponible de l’information sur les systèmes d’exploitation appropriés pour reconstruire un ordinateur ayant un certain âge.

Nous le savonsRam, les manufacturiers tentent de suivre la cadence. Ils veulent que leurs machines soient capables d’opérer avec aisance tout en ayant en leur bord des systèmes d’exploitation et des logiciels de plus en plus gourmands en mémoires internes. Mais voila, pas tous les plateformes (Windows®, Mac®, Linux® ou BSD®) donnent la même version sur combien ceux-ci utilisent celle-ci. Pourtant cela pourrait être important lors du choix d’un système d’exploitation convenable pour l’ordinateur à reconstruire.

Mémoire temporaire (cash)
Lorsque vous utilisez un logiciel, certaines données sont chargées temporairement dans la mémoire interne de l’ordinateur. Elles y resteront jusqu’au moment d’être remplacés par la suivante. Ceci permet d’ouvrir certains logiciels ou documents plus rapidement, car une partie de ces derniers sont encore accessibles en mémoire. Cette façon de fonctionner a assurément plusieurs avantages à l’utilisation, mais elle utilise plus d’espace mémoire de votre système, que cela soit de la mémoire vive ou de la mémoire virtuelle, celle déterminée par un espace réservé sur votre disque dur, au cas où il n’y aurait plus de mémoire vive disponible.
Avec Linux, lorsque vous utilisez un outil comme TOP pour voir
 la quantité de mémoire réservée, nous constatons avec surprise que ce dernier en utilise plus que les autres. Et portant, Linux a la réputation d’être idéal pour les vieux ordis. C’est que l’outil TOP sous Linux vous indique le total des deux sortes de mémoires, y compris l’espace mémoire temporaire.
Pour plusieurs, une façon moins dommageable pour la réputation de ces distributions ( de la famille Linux) serait que de ne voir que la quantité de mémoire active, celles qui sont protégées par le système d’exploitation et non celle temporairement utilisée par celui-ci. Là nous aurions une comparaison capable de mettre en évidence les avantages réels de certaines distributions Linux, du moins en ce qui concerne les vieux ordinateurs.

 

Voici ce que représente Linux Mint 18 (version Mate), la toute dernière mouture sur un veille ordi du début 2008 que je viens de remonter. Même si le micro processeur était aussi d’entrée de gamme, il fonctionne très bien. Il est très rapide. Donc, nous voyons en rouge que ce système d’exploitation de dernier cris ne prends de base que 362
Mo seulement.

Capture du 2016-08-01 12-14-16

 

Voici les infos système et l’année du micro processeur

Sélection_002-thumbSélection_001

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À lire aussi (en anglais seulement)
Myths and Misunderstandings (by Jesse Smith) : The massive memory myth
http://distrowatch.com/weekly.php?issue=20160801#myth

 

Jean-Pierre Carrière

Leave a Reply